CHERS MÉDECINS, SOIT VOUS ÉTUDIEZ À NOUVEAU, SOIT VOUS CHANGEZ DE PROFESSION

Pinterest LinkedIn Tumblr +

(This post is also available in English, German and Italian)

De Valdo Vaccaro 19 avril 2020

MESSAGE DU DR JEAN PAUL VANOLI – SOUS-TITRES DE VV

UN TERRAIN MALADE SIGNIFIE UNE ALTÉRATION DU PH, DU RHÉSUS ET DE LA RÉSISTIVITÉ

Cher docteur allopathe Vaccinateur, quels que soient ton nom et ton statut, tu es lié aux théories des Big Pharma qui proviennent du menteur et falsificateur Louis Pasteur. Les germes, les bactéries et les virus ne sont pas les CAUSES des maladies mais leurs conséquences, car c’est le TERRAIN MALADE qui rend malade, lorsque qu’il y a altération du pH, de la RH et de la résistivité qui, dans ces conditions, rend la CELLULE malade.

LE MÉCANISME QUI REND MALADE PROVIENT DES CELLULES, DES TISSUS, DES ORGANES

L’ensemble des cellules avec microcirculation forme les Tissus, qui entrent dans une condition  d’intoxication (en raison de l’air pollué, de la nourriture intoxiquée, des eaux polluées, de l’utilisation de médicaments synthétisés chimiquement, par exemple la vit. K1 synthétique inoculée le jour de la naissance) et surtout des VACCINS, d’ inflammation (augmentation de la température des tissus et donc état fébrile – interne ou sur la peau – qui nécessitent des liquides pour “éteindre” le feu).  Le corps entre ensuite dans un état de Stress Oxydatif, de disfonctionnement (altération de la respiration cellulaire) créant une Aggravation de l’Etat de Santé des Tissus et donc des Organes correspondants et donc la maladie de différentes parties du corps.

LES CELLULES MORTES PRODUITES PAR MILLIARDS PAR LE CORPS DEVIENNENT DES VIRUS PATHOGÈNES POUR LES MÉDECINS

Ensuite, si la cellule  ne retourne pas à une condition de respiration/nutrition régulière, elle entre en apoptose, c’est-à-dire qu’elle meurt, générant ce que les médecins allopathes appellent improprement des “virus pathogènes”. Sachez que chaque jour dans le corps humain en sont créés des trillions ; Mȇmes chez les animaux et les plantes se forme le mȇme processus . Les “bons” virus, en revanche, sont ceux qui sont produits et spécialisés à chaque instant, chaque jour, par les différentes fonctions cellulaires, pour envoyer des informations vitales à d’autres cellules, afin que la Santé Parfaite soit maintenue dans le temps.

LA MALADIE ET LE VIEILLISSEMENT SIGNIFIENT L’ABSENCE DE RENOUVELLEMENT CELLULAIRE

La vieillesse est la lente intoxication et l’inflammation, donc le disfonctionnement de la microcirculation des cellules et des tissus qui ne se renouvellent pas suffisamment, au fil du temps, tout comme la maladie, suivent ce processus et à tout âge : manque de renouvellement cellulaire et donc des tissus, quantitativement et qualitativement parlant.

LES VACCINS IMMUNO DÉPRIMENT TOUS LES SUJETS VACCINÉS

Les virus créés par apoptose cellulaire peuvent, s’ils ne sont pas rapidement éliminés par les organes immunitaires, se déposer dans les graisses des différents tissus à partir desquels et dans lesquels ils ont été créés (étant des protéines lipidiques contenant de l’ADN/ARN, ils s’agrègent facilement), ou ils obstruent le système lymphatique et certains organes, si ceux-ci ne fonctionnent pas correctement, générant une nouvelle intoxication et l’ inflammation d’autres tissus dans d’autres organes, tels que le foie, les poumons, le cerveau, etc. et encore plus s’ils sont intoxiqués par les VACCINS qui en plus, immuno dépriment tous les sujets vaccinés.

SEULS LES MÉDECINS INCOMPÉTENTS CONFONDENT LA CAUSE ET LA CONSÉQUENCE

Durant la maladie, les bactéries autochtones de l’organisme tentent de réparer les tissus endommagés ou altérés, mais lorsqu’elles sont en situation de DISBIOSE (déséquilibre entre elles- microbiome altéré), elles prolifèrent en changeant de forme en raison du terrain altéré, et donc changent de fonction, générant des toxines qui aggravent l’état général du sujet et qui sont ces bactéries que les médecins incompétents retrouvent ensuite dans le sang ou dans les fluides du corps et qu’ils accusent à tort d’être la “cause” et non la conséquence de la maladie.

AGIR SUR LES SYMPTÔMES SIGNIFIE NE RIEN COMPRENDRE À LA BIOLOGIE

En fait, il n’y a AUCUNE maladie, mais seulement les symptômes de la seule maladie = le Tomber Malade. Les maladies n’existent pas ; il existent par contre des personnes malades qui présentent des symptômes les plus différents… Agir sur elles (bactéries ou virus) avec des antibiotiques, des antiviraux et/ou des vaccins signifie donc ne rien comprendre à la biologie…

Les virus (appelés “pathogènes”) que l’on trouve dans les fluides humains lors des examens en laboratoire, sont la conséquence de l’apoptose cellulaire, en raison de la désintégration des mitochondries et des noyaux, qui contiennent l’ADN. Par conséquent, dans ce cas également, les virus ne vous rendent pas malade, mais ils sont la conséquence de la maladie…

Et donc, même dans ce cas, les antiviraux et surtout les vaccins ne SERVENT A RIEN

LA VACCINATION EST SYNONYME D’ÉCHEC SANITAIRE

Ca suffit avec les MENSONGES… Pasteur lui-même, sur son lit de mort, a dit : “le terrain est tout, le microbe n’est rien” … Donc, il faut travailler sur le terrain pour mettre de l’ordre dans ses altérations et tout rentrera dans l’ordre et la Santé Parfaite apparaîtra, TANDIS QUE, en agissant avec des Médicaments sur les soi-disant germes, on n’éliminera PAS la Cause réelle MAIS seulement les Symptômes et alors vous serez de nouveau malade … dans le temps… et/ou utiliser des VACCINS TOXIQUES, pour essayer de prévenir la maladie, c’est l’ÉCHEC de la Santé car ils génèrent des intoxications, des inflammations des corps humains et animaux, car comme dit précédemment, les virus nous les créons nous-mȇmes par TRILIONS tous les jours.

CHERS MÉDECINS, SOIT VOUS DEVEZ TOUT ÉTUDIER À NOUVEAU, SOIT VOUS DEVEZ CHANGER DE PROFESSION

Chers “Docteurs”…. s’il vous plaît, étudiez l’ANATOMIE- LA PHYSIOLOGIE-LA BIOLOGIE, ou changez de Profession, vous êtes Dangereux pour la Santé Humaine… ceci vaut pour tous les médecins, sauf pour les médecins mécaniciens du corps….(traumatologues, chirurgiens, thérapie d’urgence)

Rappelez-vous tous : “Les bactéries accompagnent la maladie, elles ne la créent pas”.

(Par Max Von Pettenkofer , médecin et chimiste bavarois, ami de Koch)

Dr Jean Paul Vanoli, propriétaire du site Med-Nat

COMMENTAIRE

MERVEILLEUSE RÉPONSE À ENCADRER ET À METTRE DANS TOUTES LES ÉCOLES

Tout d’abord, une bonne tape amicale dans le dos, à Jean Paul Vanoli, ami et collègue depuis des années. Fort comme toujours et plus que jamais. Très bien Vanoli. Merveilleuse réponse à encadrer. En ce qui me concerne, elle devrait figurer dans tous les manuels scolaires des écoles de tous les ordres et de tous les niveaux.

VANOLI NE PARLE PAS ET N’INSULTE PAS DANS LE DOS, LES CHOSES IL VOUS LES  BALANCENTL A LA FIGURE

La lettre publiée ci-dessus est une leçon exceptionnelle pour tous, grands et petits, diplômés et analphabètes, gens de la rue et dirigeants de haut rang. Elle l’est pour la précision, la clarté, pour l’expérience, l’enthousiasme, la préparation technique et pour la documentation d’appui. N’attendez pas de Vanoli de la diplomatie et des manières douces. Il va droit au but et dit les choses franchement. C’est son caractère. Ce n’est pas un type facile, Vanoli, il plaisante tant que vous voulez, mais s’il veut vous détruire parce que vous le méritez, il sait être corrosif et pointu au moment où il faut.

J’AI APPRIS À LE CONNAÎTRE IL Y A DIX ANS

Je me souviens de lui quand, en 2009, il est venu à une de mes conférences dans la salle de la librairie « Libreria dell’Anima » à Milan, à deux pas du Dôme. Il est arrivé en moto de la banlieue et s’est mêlé au nombreux public. Je présentais mon livre « Alimentazione Naturale » (traduction : alimentation naturelle). Les gens m’avaient rempli de compliments. A la lecture de mon court discours introductif, le public était intervenu pour me poser des questions.  Lui aussi avait ajouté des observations, toujours curieuses et pertinentes.

Au bout des deux heures, Jonathan Falcone, propriétaire d’Anima Edizioni (Éditions Anima), est venu me serrer la main très heureux du flot de personnes qui été intervenu, et m’a littéralement dit “Valdo, je savais que tu étais fort mais ce soir tu a été plus fort que d’habitude”. Je suis reparti pour Udine convaincu et fier d’avoir fait du bon travail, mon amour propre revalorisé, en harmonie avec moi-mȇme.

PETIT CONFLIT INITIAL SUR LES MÉTHODES D’EXPOSITION

J’allume mon ordinateur et parmi les commentaires, je lis celui de Vanoli, : “Valdo, tu m’as déçu. Je  n’ ai pas du tout aimé ton intervention. Je m’attendais à beaucoup plus de toi. Tu as dit des bonnes choses, mais tu les a lues et moi je ne supporte pas les gens qui lisent”. Le monde s’est écroulé autour de moi. C’était mon premier contact avec lui. Je lui ai répondu entre autre que c’était la méthode que j’avais choisie et que je la maintiendrais pour les conférences à venir.

J’ai trop d’intérêts différents pour rester fixer du matin au soir sur un argument J’aime garder l’esprit libre et détendu, ce qui est une condition indispensable pour soupeser et évaluer les bons choix à faire, les bonnes orientations à prendre. Je ne suis pas un boudeur et je ne suis pas non plus réservé, mais je ne suis pas une machine à parler ni quelqu’un qui apprend des textes par cœur.

Je n’ai pas suivi de cours de diction ou des  cours de récitation et un d’ introduction, d’une demi-heure environ, me permet d’ouvrir un débat ou une série de questions-réponses directes avec le public. Je ne suis pas un charmeur de foules, je ne suis pas un exhibitionniste et je ne suis pas un vendeur de marchandises, mais je n’ai pas peur de me mesurer à un public qui me pose des questions les unes derrières les autres.

UNE COLLABORATION CONSTRUCTIVE ET FRUCTUEUSE TOUJOURS EN COURS

L’épisode a abouti ainsi. Quand on connait une personne, on la comprend mieux et on peut supporter ses côtés négatifs . Ensuite, nous avons souvent échangé nos opinions. Nous nous sommes évidemment mentionnés l’un l’autre. Nous avons également partagé certaines conférences comme celle qui a connu un succès extraordinaire dans une église déconsacrée de la ville de Bergame, ainsi que dernièrement , durant une conférence devant 400 personnes assises et beaucoup d’autres debout ou allongées en 2019 à Castel San Pietro Terme. Nous nous aimons certainement culturellement et émotionnellement, mais Vanoli est fait comme ça : à prendre ou à laisser.

LA THÉORISATION DE L’ÉCHEC INCONTESTABLE DE LA MÉDECINE SYMPTOMATIQUE

La réponse ci-dessus est, comme je l’ai dit, exceptionnelle à tous les égards, dans sa forme, son contenu et son style, et elle est spécifiquement adaptée à l’urgence du moment. Je défie quiconque de contester le moindre mot, la moindre virgule, le moindre concept ou la moindre donnée. Dans cette intervention, il y a le concept essentiel de la science hygiéniste, la théorisation précise et incontestable de l’échec total de la médecine au pouvoir, malgré les apparences et les événements de ces jours qui peuvent encore indiquer le contraire.

RESPIRER AVEC UN MASQUE, C’EST COMME FAIRE CACA DANS SON PANTALON.

En fait, nous sommes tous contraints à vivre dans un état de séquestration obligatoire, et nous sommes tous dans l’attente, volontaires ou non, d’être soumis à des traitement et à des vaccins obligatoires. Nous sommes tous obligés de porter des masques ridicules, inutiles, nocifs et illégaux, de toute façon incapables d’empêcher le transit d’éventuels virus d’un diamètre de 0,1 micron .

Le port des masques devrait être interdit non seulement pour les coûts astronomiques qu’ils impliquent, mais aussi pour le fait que respirer avec des masques c’est un peu comme se chier dessus, une des définitions des plus colorées et des plus justes, empruntée au très sympathique “Il Greg”, auteur de vidéos utiles pour mieux comprendre l’urgence en cours.

VANOLI, PROPRIÉTAIRE D’UNE QUANTITÉ GIGANTESQUE DE DONNÉES SUR LES VIRUS ET LES VACCINS, NE FAIT PAS DE RABAIS ET NE CONCEDE PAS DE TRÊVE

Mais revenons à la lettre. En fait, sa première intention était de répondre de manière peut-être plus franche et moins polie au professeur Cillari de l’université de Palerme (auquel je venais de répondre avec la thèse “Professeur, pensons aux choses sérieuses”).

Dès que je lui ai envoyé le texte de ma réponse à Cillari, Vanoli a sauté comme une puce. Non pas tant parce qu’il en veut à Cillari, un professeur qui a le mérite de s’exposer et d’accepter civilement les défis, mais pour la persistance pathologique de l’ignorance, du mensonge, de la pensée unique manipulée au niveau de la masse, et pour la persistance matérielle et concrète au pouvoir des personnages qui ne sont pas à la hauteur de leurs tâches.

LE CHER DOCTEUR S’ADRESSE AUX “CAPORIONI” ET AUX “BURIONI”

Vanoli n’a pas cité de noms, mais on comprend aisément à qui il s’adresse avec ce “Cher docteur, allopathe et vaccinateur”. D’abord à Roberto Burioni, à la tȇte de ses préférences, ensuite à Walter Ricciardi. Mais il s’étend ensuite à tous, les nouveaux et anciens ministres de la santé, comme Lorenzin et Speranza, aux différents premiers ministres, impliqués dans les vaccinations comme Matteo Renzi, Giuseppe Conte et mȇme Berlusconi.

En fait, tout l’arc constitutionnel italien impliquant le gouvernement et l’opposition, toutes les institutions, tous les syndicats, toutes les banques, tous les hommes de pouvoir et tous les employés de l’État ayant une place fixe, sûre et garantie, savent qu’il vaut mieux se situer du côté du pouvoir de la coalition, de la pensée unique et de la médecine conventionnelle aux commandes, celle qui supprime les symptômes au lieu de guérir, celle qui prêche, qui espère, qui pratique les vaccinations au lieu de la santé et de la transparence.

Bien sûr, il s’adresse aussi à Anthony Fauci, aux Clinton, à Billy Gates et à tous ceux qui sont impliqués dans cette histoire qui sent le roussi à mille chilomètres de distance. Le sujet n’est pas limité uniquement à l’Italie mais concerne toute la planète.

IL Y A AUSSI LES VIDÉOS QUOTIDIENNES POSTÉES PAR “IL GREG”

Mon ami “Il Greg” continue de se faire entendre des îles Canaries, je pense, et dit plus ou moins les mêmes choses avec des expressions et des manières plus colorées mais pas facilement traduisibles ou transférables dans un document universel à usage scolaire.  Lorsqu’il parle de Burioni, il l’appelle Bubu Burioni et met en évidence ses incohérences, ses mensonges et ses tromperies, accusant même le peuple italien de rester une proie docile. Celui de Vanoli est au contraire le document d’un médecin politisé habitué à se battre à tous les niveaux, même au niveau parlementaire.

UNE PERSONNE APPAREMMENT GRINCHEUSE MAIS QUI FAIT UN TRAVAIL D’UNE IMPORTANCE EXTRAORDINAIRE

A poings fermés et la tête haute, Jean Paul Vanoli a accompli un geste d’amour envers nous tous, hygiénistes, en nous poussant à être encore plus concis et incisif quand c’est nécessaire. Un geste d’amour envers la médecine hippocratique et holistique en laquelle il croit fermement. Un geste d’amour pour la population mondiale qui semble de plus en plus confuse, désorientée et à la merci des semeurs de peur, de peste et de terreur. C’est aussi un geste d’amour envers le drapeau de la lutte contre les mensonges du monde de la santé, comme Michele Manca qui, à l’âge de 81 ans, s’est envolé vers des horizons plus sereins et moins délinquants.

Valdo Vaccaro

This post is also available in English, German and Italian.

AVERTISSEMENT : Valdo Vaccaro n’est pas un médecin, mais un chercheur libre et un philosophe de la santé. Valdo Vaccaro ne visite pas et ne fait aucune prescription. Les informations contenues dans ce site ne sont pas destinées à remplacer l’avis du médecin traitant et n’ont pas l’intention de le faire.

Share.
Iscriviti
Notificami
0 Commenti
Inline Feedbacks
Vedi tutti i commenti
0
Cosa ne pensi? Lascia un commentox
()
x