FAIS-MOI COMPRENDRE CE QUI SE PASSE

da 10 Apr 2020Français

(This post is also available in Italian and English and German)

De Valdo Vaccaro – 31 mars 2020

LETTRE – SOUS-TITRES DE VV

TOUCHE PAR UNE GRAVE PERTE EN FAMILLE J’AI LE DROIT DE COMPRENDRE

Cher Mr Vaccaro,

Je vous écris car je ne comprends pas et je souhaiterais vraiment comprendre. Je vais droit au but: le virus existe-t-il ou pas ? Je suppose que oui car il a été isolé, reconnu etc etc…. Je présume aussi qu’il est très dangereux, à en juger le surchargement des services de réanimation. S’il vous plait, faites-moi comprendre clairement au-delà des apparences faciles et évidentes.

MORT PAR CORONAVIRUS AVEC LE RESTE DE LA FAMILLE A SES COTES NON INFECTEE

Il y a quelque chose qui m’échappe dans cette histoire et je vous apporte mon témoignage. Mon beau-frère, 55 ans, en bonne santé, a été touché par le Covid19 et après 24 jours d’agonie en soins intensifs, il est décédé. Sa femme et sa fille sont restées à ses côtés pendant 9 jours en partageant le mȇme lit, la mȇme salle de bains, ses attaques de toux avec ses projections de salive, et les derniers jours quelque chose de plus car s’est rajoutée une forme de diarrhée difficile à contenir.

Et bien oui, sa femme et sa fille sont saines, elles n’ont attrapé aucune maladie. Alors, ce virus est contagieux ou pas? Qu’est-ce qui ne va pas dans cette histoire ? On est tous contaminés par le virus comme par des milliards d’autres micro- organismes et nous ne le savons pas car nous n’avons aucuns symptômes et nous n’en aurons jamais?

QUEL EST LE ROLE DE TOUS CES MEDICAMENTS QUE L’0N PREND ?

Peut-ȇtre que le virus se manifeste dans toute sa virulence seulement chez les personnes ayant des problèmes de santé ? (à mon beau-frère les médecins ont diagnostiqué quelques problèmes antérieurs au virus, mais je pense que c’est le cocktail de médicaments comme le cortisone et les antibiotiques prescrits par son médecin qui l’on fait précipiter dans cet état de vulnérabilité au virus, dites-moi si je me trompe) 

ET SI NOUS ETIONS TOUS POTENTIELLEMENT VULNERABLES AU VIRUS ?

Mais si le virus se manifeste d’une façon aussi virulente chez les personnes qui ne sont pas tout à fait saines, qui peut dire d’ȇtre immune ? Si je vais me faire une prise de sang, je suppose qu’il y aura des astérisques par-ci et par-là comme pour des millions d’autres personnes.

QU’EN PENSEZ-VOUS ?

En bref, je voudrais comprendre ce que vous pensez de cette « pandémie »  parce qu’il y a trop de choses qui ne sont pas claires, mȇme si la peur, réelle ou induite, m’oblige à suivre scrupuleusement tout ce que nous demande de faire (à vrai dire oblige) les autorités. Je vous remercie par avance pour votre réponse et vous salue bien cordialement.

Mirco Conforti


REPONSE

LE VIRUS EXISTE OU PAS ? IL EST DANGEREUX OU NON ?

Sans aucun doute le virus existe. Des milliers de laboratoires et de microscopes électroniques l’ont révélé. IL y a des personnes qui l’étudie et qui le manipule. Le vrai problème n’est pas là, mais dans la définition que nous donnons au virus.

Le problème ce n’est pas s’il existe mais qu’est-ce qu’il est, pourquoi existe-t-il, d’où vient-il. Si l’on  souhaite bloquer le monde entier pour faire la guerre contre un ennemi, il me semble logique et sensé de savoir qui est cet ennemi, comment est-il, ce qu’il fait, la langue qu’il parle et quelles armes possède-t-il à sa disposition. Avant de me mettre à combattre contre quelqu’un dans une lutte jusqu’à la mort, où j’investie toutes mes ressources morales et matérielles, je devrais au moins savoir qui est-il et quels sont ses points forts et ses points faibles ?

L’ENNEMI DOIT ETRE IDENTIFIE DANS TOUS SES ASPECTS

Si j’effectue une enquȇte de façon minutieuse, je découvrirai que le virus ne peut pas vivre (c’est déjà un cadavre définitif) il ne peut faire aucun miracle, il ne peut ressusciter, il ne peut mȇme pas mourir parce que dans le monde matériel sans âme, on ne meurt qu’une seule fois et pas deux.

Les papes, les présidents, les hommes scientifiques, tous unis à l’unisson pour blatérer le mȇme mantra et les mȇmes stupidités, tous à parler de cette guerre totale contre un terrible ennemi. Ennemi ? Mais de quoi parlez-vous ? Mais nous nous rendons compte que l’on perd la raison ?

JE SUIS UN DESERTEUR, VENEZ M’ARRETER

Pier Francesco Casini, personnage politique italien au timbre de voix autoritaire, mais prototype de l’arrogance paléo-démochrétienne à l’intelligence limitée, a déclaré: «nous sommes en guerre et celui qui ne prend pas position est un déserteur».

Tous déterminés à gagner la Grande Guerre Historique, tous armés de casques et des treillis, tous voués au sacrifice et à l’héroïsme mais confortablement installés dans leur rentable siège parlementaire. Guerriers du dimanche et de films comiques du genre Louis de Funes. Tirailleurs munis d’armes en plastique et marins d’eau douce.

Rien à voir avec les nombreux vrais héros qui sont morts pour la construction de cette indigne patrie d’aujourd’hui. Mon père, Valter, a donné la vie pour cette patrie. Ma famille a subi la tragédie de l’Istrie et la peur des gouffres.

Je déclare d’ȇtre un déserteur et je suis fier de l’ȇtre. Allez, venez m’arrȇter mettez-moi une amende. Mais vous ne pourrez pas m’imposer vos prélèvements, vos vaccins, vos œillères et muselières. Je suis un esprit libre.  Je continuerai à dénoncer chaque jour de ma vie les infamies et les abus qui sont perpétrés à l’encontre des personnes ignares et non conscientes.

TOUT EN AYANT ENCORE DES MARGES D’AMELIORATION, NOUS SAVONS DEJA BEAUCOUP SUR LES VIRUS

Il s’agit d’une myriade de grains de poussière morts et inactifs que nous avons dans notre organisme. Les vrais scientifiques transparents (il en existent mȇme auprès des virologues catégorie dont je ne suis pas particulièrement fascinée), savent que n’importe quel virus, inclus le coronavirus, est matériel mort, inerte et inactif. Complètement mort…

On peut seulement avoir une image fixe d’un virus, une photo instantanée de sa forme, qui peut ȇtre à épingle, à vis, à crochet, à rondelle ou couronne… Aucune vidéo en mouvement n’existe. Aucune autonomie authentique de mobilité n’a été constatée mais seulement imaginée. 

Les vidéos comme celle qui suit ne sont évidemment que des simulations créées par ordinateur et qui représentent ce que la médecine officielle pense qu’il se passe au niveau microscopique.

FINALEMENT NOUS SOMMES RETOURNES AUX RITES PROPITIATOIRES

Les soi-disant scientifiques en vogue, savent ou font semblant de ne pas savoir qu’un virus ne possède ni un cerveau, ni un estomac, ni un pénis, ni un vagin, qu’il est sans pensées et sans intentions. Ils savent également qu’il ne peut pas ȇtre reproduit en laboratoire.

Malgré tout, ils lui attribuent toute une sorte de caractéristiques, des pensées, une identité, des plans stratégiques d’anéantissement, de transferts, de fourberies, de mutations. A ce point je me demande si nous croyons à la raison ou si par contre, nous sommes tous devenus, par un coup de baguette magique d’un magicien scélérat et peu respectueux, des déments et des danseurs vaudou qui pratiquent d’étranges rites autour du feu et qui évoquent l’intervention divine pour chasser les diables de l’enfer appelés virus.

LE VIRUS EST VIVANT ET CONTAGIEUX, DOGME DIVIN ET INTOUCHABLE 

Mais alors comment fera-t-il à tourner, à circuler, à se diffuser, à contaminer, à tuer, à se cacher, à se réveiller, à se reproduire et tout le reste? Rappelons-nous que nous parlons d’un grain de poussière de 0,1 micron ou millionièmes de millimètre, donc nous naviguons dans une zone à ce jour inexplorée et incomprise, nous sommes dans le camp des hypothèses plus ou moins réalistes, plus ou moins imaginaires.

Et pourtant, les soi-disant scientifiques ont décidé de déclarer de manière certaine et dogmatique, que le virus est vivant et contagieux, contribuant ainsi à créer la panique et l’engorgement des hôpitaux, la course aux masques inutiles et nocifs, la course aux produits désinfectants très nocifs, à l’obsession de stériliser tout et tous, le corps et mȇme l’âme.

DEFINISSONS BIEN CE QU’EST LE TERRAIN CORPOREL ET CE QU’EST LE MICROBE.

Mes idées sur les virus je les ai exprimées sur des dissertations mémorables come « sciences e science fiction du virus » et « virus et viresse », ridiculisant les positions des virologues aux visions statiques et photographiques, sur le fait de ne pas comprendre que le virus est mort à l’origine (déchet cellulaire dérivant de la mort des cellules avec tout leur contenu) et reste mort ensuite, donc il ne peut absolument rien faire.

Toutes les actions et les identités qui lui sont attribuées par illusion optique et par stupidité mentale, comme les mutations, les transformations, les nocivités etc…sont en réalité des actions conduites par le terrain, soit par le corps lui-mȇme.

« Le terrain est tout et le microbe n’est rien ». C’est le mantra constant de tous les importants scientifiques du style Claude Bernard et mȇme du style Louis Pasteur des derniers moments, mantra qui dérange énormément les puissantes industries pharmaceutiques.

LE VIRUS EST SIMPLEMENT INACTIF ET NON INFLUENT

La présence ou l’absence d’un quelconque virus ne détermine par conséquent aucune maladie. Tra les deux composants du soi-disant affrontement guerrier, homme (ou terrain) et virus, l’unique partie vivante et déterminante et le premier. Le virus est matière inerte, est saleté d’excréments qui, si à cause d’un organisme affaibli n’est pas expulsée, peut au maximum, souiller et obstruer le corps.

Le point focal reste celui de la multiplication qui, si elle existe bien pour les bactéries qui sont des organismes unicellulaires vivants, n’existe pas pour les virus lesquels ne peuvent que s’accumuler ou s’additionner.

LA PRESENCE VIRALE NE SIGNIFIE PAS UNE RESPONSABILITE PATHOLOGIQUE MAIS LA CONSEQUENCE D’UNE MALADIE PASSEE

Il a été démontré par les faits que la forte présence de bactéries et de virus dans le cas de n’importe quelle maladie, ne signifie pas une responsabilité pathologique et encore moins la contagion, mais simplement la conséquence de la maladie en elle mȇme et non en tant que facteur de cause. Le jeȗne de la part d’une personne malade et victime d’inflammation et donc remplie de virus et de bactéries, et sa régulière récupération ou le retour à la santé, avec la disparition du phénomène inflammatoire sans aucun médicament, est une des nombreuses preuves que nous avons à disposition.

Comme le dit bien Luc Montagnier dans ses dernières et sensationnelles déclarations, le virus tout seul ne provoque rien et peut au maximum ȇtre un cofacteur de peu de compte, alors que de nombreuses autres facteurs sont indispensables pour déclencher une maladie, comme manger mal, penser mal, vivre mal, l’ambiance sociale opprimante, la pollution, le manque de soleil, le manque d’harmonie et de spiritualité, etc. Pratiquement, le dernier Montagnier est devenu un parfait hygiéniste.

Mon explication n’est pas un dogme idéologique mais une explication logique et compréhensible. Si les gens croient aux dogmes les yeux fermés, à la banale poussière morte qui devient une machine de guerre, simplement parce que des médecins devins et super-devins scientifiques virologues en ont décidé ainsi, ce n’est pas grave : qu’ils continuent à nous effrayer et à se moquer de nous. Vulgus vult decipi ergo dicipiatur. Les gens veulent ȇtre dupés ? laissons-les jouir d’un tel divertissement.

REPLIQUE EXTRAORDINAIRE DE PAOLO BARNARD A ROBERTO BURIONI

Sur le thème des dogmes, je vous invite tous à écouter la réponse exceptionnelle du grand Paolo Barnard* à Roberto Burioni* en défense de Byoblu, une chaine de télévision indépendante dénoncée par Burioni. Barnard est connu pour sa culture, pour son courage et sa vivacité intellectuelle. Il a personnellement rencontré Peter Duesberg et Kary Mullis et pour cela mon estime envers lui ne peut que se multiplier (avec aussi un petit grain de jalousie). Barnard à cette occasion, démolie les tendances réactionnaires de la science moderne, pleine de dogmes et de présomptions inacceptables.

https://youtu.be/j_WXZ-8sZRo

DRAME FAMILIAL ET LECON DE VIE

L’expérience importante et significative de ton beau-frère de 55 ans, imparfait mais toutefois sain, et mort après 24 jours de soins intensifs, en dit long. Femme et fille en contact étroit avec lui durant 9 jours, partageant salle de bains, toilettes, repas, air, lit, épisodes de toux et contact avec la salive, et malgré tout, sont restées toutes les deux saines et non contaminées, constituent une preuve éclatante de l’absolue inconsistance de la contagion virale.

Une énième démonstration qu’il existe un problème de vulnérabilité déterminée par le terrain corporel, les conditions de la personne. C’est toujours le terrain le vrai protagoniste de la question, étant un ȇtre vivant, alors que le virus, toujours mort et inerte, à la limite est un figurant insignifiant sans influence aucune.

DES MILLIERS DE PREUVES SUR LE FAIT QUE LA MALADIE NE SE TRANSMET PAS ET NE SE PREND PAS, MAIS SE CONSTRUIT LENTEMENT A L’INTERIEUR DU CORPS.

C’est seulement une énième preuve concrète de l’innocence virale et du bluff généralisé sur la contagion. Mais si on pense aux milliers d’expériences faites surtout en Amérique du Nord, et surtout en concomitance avec la Grippe Espagnole, conduites par le Ministère de la Santé des USA à Boston et par de nombreux médecins alors célèbres, (j’en ai parlé récemment), on comprend comment la soi-disant science médicale soit toute autre qu’une science vraie et transparente, mais seulement une technique opératoire, une technique pharmaceutique, et une technique basée sur la suppression des symptômes et donc, au maximum adaptée et indispensable pour les réparations de réelle urgence, mais complètement étrangère et inadaptée en ce qui concerne la santé, l’enseignement du bien-ȇtre et la divulgation de la santé.

D’HIPPOCRATE A MENDELSOHN C’EST LA QUE RESIDE LE CŒUR DU VRAI ART MEDICAL

Hippocrate

La bonne santé naturelle à ses règles bien précises et se base sur des lois immutables comme le fait que l’homme est health-oriented et auto guérisseur. Hippocrate, lui au moins a quelque chose à voir avec la santé. Ce n’est pas par hasard s’il soutenait que les deux principes clés qui sont « avant tout ne pas nuire »  c’est-à-dire Ne pas effrayer (la peur et la panique étant les pires ennemis de la santé) et « la nature est médiatrice souveraine de tous les maux » (souveraine signifie unique et donc exclut l’interférence médicale).

Dr Robert Mendelsohn

Le génial Robert Mendelsohn, célèbre gastro-entérologue et pédiatre, médecin personnel de présidents américains et d’acteurs célèbres, en plus d’avoir écrit 5 best-sellers traduits dans toutes les langues, était  un matraqueur contre les mauvaises habitudes sanitaires des Américains et ennemi implacable de toutes les vaccinations, lui oui avait quelque chose à voir avec la santé. Il a réussi à mettre au point une méthode formidable qui permet d’ȇtre en bonne santé dans toutes les circonstances. « Tu vas bien ? Ne va pas voir le docteur. ça ne va pas bien ? Ne va pas voir le docteur. Tu y es déjà allé ? Prends note de tout ce qu’il t’as dit et fais tout le contraire. »

D’ASSIDUS TRAITEMENTS MEDICAUX QUI FONT PASSER DE VIE A TREPAS PREMATUREMENT

Comme tu l’as fait noter à justes raisons, ton beau-frère a subi des traitements médicaux bien précis à base de cocktails chimiques avec des médicaments contenant du Cortisone, du paracétamol et différents antibiotiques. Nous n’avons pas les preuves et sans vouloir démoniser personne, il est très possible que lui aussi, comme des milliers de patients chaque année, soit passé de vie à trépas en raison de ces traitements médicaux invasifs et assidus dont il a été l’objet . Les médecins sont des ȇtres vivants et par nature, portés à se défendre contre les critiques et les risques. Il faut les comprendre. Ils ont tendance à prescrire leurs traitements en pratiquant un surdiagnostic et un surdosage. C’est mieux de donner un médicament en plus qu’un en moins. Si tu prescris une bonne dose de médicaments personne ne te critiquera mais si par contre tu conseilles de boire deux jus d’orange et de manger une terrine de chicorée et carottes bien fraiches, tu seras radié de l’ordre des médecins.

IL Y A DES MEDECINS COURAGEUX ET TRANSPARENTS ET CE SONT DES PERSONNES VRAIMENT EXCEPTIONNELLES 

Si tu veux avoir l’avis de médecins fiables et transparents, lis ma dissertation « mort en raison des traitements médicaux » qui comprend un interview au docteur Carl Koehnlein.

Tu peux aussi écouter l’ami docteur Francesco Oliviero, ou l’immunologiste américain Guido Silvestri, ou le sage docteur Carlo Alberto Zaccagna, ou l’excellent immunologiste Andrea Del Buono, ou le Docteur Robert Pritikin qui dans ces centres « Longevità center » de Miami et Santa Monica, résout de façon définitive, les pneumonies et les crises respiratoires sans aucun médicament en l’espace de trois semaines.

https://youtu.be/DavWFA0ymgQ

On te dira dans la pire des hypothèses, que 98% des « infectés » de toute façon guérissent et que la mortalité du Coronavirus est inférieure à 2%. On te dira que la majeure partie de ces 2% a plus de 60 ans et qu’elle présente en outre des pathologies passées importantes comme le cancer, le diabète, l’hypertension, une cardiopathie ischémique et COPD (ChronicObstructivePulmonaryDisease).

ARRETONS DE DISCRIMINER QUI A QUELQUES ANNEES DE PLUS 

A la fin, on attrape le Coronavirus et on meurt avec ou sans le coronavirus, mais on ne tombe jamais malade et on ne meurt pas à cause du Coronavirus. Qui a plus de 60 ans mais ne fume pas, ne s’acidifie pas et ne s’empoisonne pas avec des cadavres transformés en aliments, appartient à la catégorie des super-forts et des super-sains, ceux qui se plient mais qui ne se rompent pas ni physiquement ni spirituellement.

Je suis entouré de beaucoup de jeunes et très jeunes, vivaces et guillerets, mais aussi  de nombreux magnifiques jeunes un peu plus âgés. Je suis ravi de faire part de cette catégorie de personnes grâce à une santé extraordinaire et deux super poumons qui me fournissent mon énergie depuis plus de 70 ans. Je suis en meilleure santé que de nombreuses personnes de trente ans qui fument et boivent du café. Je ne sais pas ce que c’est une aspirine, un café expresso, une pharmacie. Je n’ai jamais vu de docteur, seulement à distance.

RESTONS CHEZ NOUS MAIS AVEC L’ESPRIT LIBRE ET REACTIF

Pour revenir à toi, Mirco, tu fais bien de rester chez toi afin d’éviter le risque de prendre des amendes vues les règles dictatoriales contre la liberté imposées par les autorités. Je le fais moi aussi comme tout le monde.

Rappelle-toi cependant que la majeure partie des solutions « protectives » imposées sont non seulement inadaptées et ridicules mais peuvent aussi ȇtre dangereuses pour la santé (aussi bien pour les sains que pour les malades), pour confirmer que Robert Mendelsohn ne plaisantait pas en établissant son paradigme anti-médecine.

IL FAUT SE LAVER LES MAINS AVEC SOIN MAIS SANS OBSESSION ET SANS LES STERILISER

Quand tu auras les informations relatives au fonctionnement du corps humain, tu comprendras que sur la peau et sur les mains en particulier (qui doivent ȇtre lavées seulement avec de l’eau), il y a d’importantes bactéries protectrices qui agissent comme une barrière contre les agents agressifs et les virus. Nous avons mȇme des points terminaux de transmission d’énergie magnétique, de force radiante et d’énergie subtile  et éthérique que les sourciers avec leur baguette et les médiums connaissent bien, et donc les lavages à base d’eau de javel, d’alcool, d’eau chlorée, de produits stérilisants, sont les pires choses à faire.

LA BOUCHE ET LA SALIVE SONT UN CAPITAL EN MATIERE DE SANTE ET UNE GRANDE FORCE IMMUNITAIRE. CE NE SONT PAS DES PORTEURS DE PESTE

Si tu te renseignes sur la formidable présence de bactéries protectrices présentes dans la gorge, la bouche, dans les sécrétions urogénitales, dans les larmes, dans la salive, tu comprendras que le corps humain est une vraie machine de guerre et pas un corps à la merci des envahisseurs. Tu comprendras aussi que maintenir les distances des autres est une stupidité imposée aux gens sans aucune motivation.

COMME CA SERAIT BIEN DE VIVRE DANS UN PAYS-LAZARET AVEC VACCINS ET TRAITEMENTS OBLIGATOIRES DU MATIN AU SOIR

On est non seulement devant une ignoble opération commerciale politique qui vise à transformer le monde des ȇtres humains en un marché de médicaments-vaccins-intégrateurs-repas fastfood, mais aussi à la tentative d’abattre le moral, la confiance en soi, des individus et du peuple, en lui passant sous le nez l’absolue nécessité de se soumettre aux ordres péremptoires et infaillibles de la soi-disant « science médicale ». 

Il s’agit d’une persécution légale et institutionnelle obtenue avec tous les moyens médiatiques et publicitaires possibles. Ils sont en train de préparer le terrain pour instaurer un régime hyper hitlérien sous le masque d’un régime civil et responsable, défendu paradoxalement de tout cœur par les victimes en personne. Jamais une telle chose n’a été vue au cours de l’histoire.

ILS ONT PROFITE DE L’OCCASION POUR GONFLER LE PHENOMENE ET S’AFFIRMER COMME POUVOIR INCONTESTE SANS TIRER UN SEUL COUP DE CANON

Personnellement, les discours sur le virus en soi-mȇme, qu’il soit naturel ou fabriqué en laboratoire, qu’il provienne de la chauve-souris ou des serpents, de Wuhan ou de Bergame, de la 5G ou des miasmes de la région milanaise, ne m’intéressent pas. Ce qui m’intéresse le plus c’est de mettre en évidence avec quelle habileté et astuce ils ont pris l’occasion au vol pour gonfler la situation, avec l’implication totale des banques, des syndicats, ministres, parlementaires, télévision et tout le reste, aussi bien à l’intérieur qu’en dehors des propres frontières.

Un rétrécissement et une dégradation de la condition humaine, d’un ȇtre libre et pensant, à un robot obéissant et prȇt à subir dans le futur, tout type d’insultes et d’impositions. Si c’est vraiment ça l’Italie, j’ai hâte de m’en aller ailleurs, ou de prendre le maquis, loin de cet asile de fous suffocant et hallucinant.

LES MASQUES SONT UNE INSULTE A LA SANTE ET A LA RESPIRATION

Si tu enquȇtes sur la nécessité prioritaire pour contraster les crises respiratoires, pour toutes les pathologies existantes sur le souffle court, de respirer profondément en toute liberté et en abondance, c’est-à-dire sans contraintes et sans barrières, tu découvriras que n’importe quel type de masque de protection est une véritable insulte à la santé.

Si tu penses en plus que ces masques agissent comme  une barrière contre des bactéries qui mesurent 0,1 micron, cela équivaut à penser de pouvoir se défendre contre les moustiques et autres insectes en utilisant des barreaux en fer ou un grillage métallique…Dans ce cas, tu finirais par te demander si tu es fini entre les mains de spécialistes aux pratiques saines ou bien dans un hôpital hallucinant et démentiel où l’on pratique des gags de carnaval ou du 1er avril. 

LA VOLONTE D’Y VOIR CLAIR PORTE A DISCERNER LE VRAI DU FAUX

Toi, Mirco, tu es une personne pleine de sagesse, aux yeux et à l’esprit ouvert. Devant une situation aussi dramatique qui a touché profondément ta famille, tu as voulu y voir clair, tu t’es préoccupé de comprendre sans préjudices aucuns ce qui se cache derrière ce drame.

Tu ne t’es pas posé le problème de savoir si Valdo est un médecin ou pas. Tu as seulement pensé « voyons si ce type est en mesure de me fournir des explications claires, plausibles sensées et convaincantes. Tu ne t’es pas fait distraire, freiner ou impressionner par qui verse haine et crache du venin dans les commentaires en bas de mes écrits et de mes vidéos ;heureusement, il ne s’agit que d’une minorité par rapport aux milliers de louanges et de témoignages positifs que je reçois.

UN GRAND MERCI A TOUS CEUX QUI M’ENVOIE UNE MIRIADE DE CŒURS

Les tonnes de cœurs que je reçois me donne un énorme soutien dans cette bataille. Moi aussi j’ai mes faiblesses et mes émotions. Je suis reconnaissant à tous ces amis. Mais je souhaite également m’adresser à tous ceux qui veulent me massacrer aussi bien sur le plan physique que moral. Après tout, eux aussi lisent mes articles. Ils pourraient changer d’avis tout d’un coup et comprendre qu’ils se sont mis le doigt dans l’œil et donc avoir honte et avoir des remords pour toutes les méchancetés qu’ils m’ont écrites.

ANALYSE DES PERSONNES QUI M’INSULTENT

Certaines sont contre moi d’une façon hystérique et irrationnelle, comme si j’avais tué leur chat. Evidemment j’ai dȗ déranger et vexé leur assurance. Ils me lancent des flèches pleines de haine et de préjugés.

Voyons un peu qui sont-ils. Ceux qui mangent en toute désinvolture viande, poisson et crustacés, qui croquent à pleines dents hamburgers et jambons, qui se goinfrent de pâtes à la bolognaise, de charcuterie, ceux qui ne sont pas capable de se passer de café, de thé, qui boivent de l’alcool, du coca des boissons gazeuses, qui boivent des jus de fruits en brick, ceux qui boivent du bon lait qui fournit du bon calcium, qui boivent de l’eau minérale en croyant ainsi renforcer leurs os, ceux qui font leurs courses à la pharmacie et à la boucherie au lieu de les faire chez le marchand de fruits et légumes, ceux qui courent derrière les lièvres et les faisans pour les bourrer de plomb, ceux qui lancent des filets de pȇche à la traine pour détruire ce qui reste de la faune marine en ignorant que les poissons sont des ȇtres respectables et sensés, ceux qui fument des cigarettes, avec ou sans filtre, des cigarettes électroniques bourrées de nicotine et sȗrement pas d’air pure, ceux qui vivent dans les salles de gym et passent leur temps à gonfler leurs muscles en ingurgitant des potions hyper protéinées, ceux qui suivent les régimes à zone-groupes sanguins-Mozzi-Atkins-Dukan-Lemme- à base de tisanes- méditerranéens modernes-McDonalds, ceux qui portent des masques et des scaphandres. Et j’ai mȇme contre moi, les producteurs de toutes les cochonneries que je viens de citer.

LA PANIQUE ET LA MORT, LES GENS QUI RISQUENT LEUR VIE ET CEUX QUI SOUFFRENT C’EST PAS MOI QUI LES AI CREES

Pour ne pas parler de ceux qui m’accusent de ne pas respecter les morts, les malades en danger de mort, les médecins et le personnel qui les assiste. Je m’excuse mais là encore les gens deviennent cinglés. On dirait que les morts et les malades c’est moi qui les ai créés avec que ceux qui me suivent. On dirait que tous ces attroupements obsessifs dans les hôpitaux aussi bien de médecins que de malades, soient de ma faute.

On dirait que tous ces cercueils abandonnés remplis de morts auxquels le dernier salut n’a pu ȇtre donné soient encore de ma faute. Les désordres dans les prisons, les violences familiales dȗes à une proximité forcée, l’augmentation des suicides et le mal -ȇtre général, le désastre économique historique et les Eurobond non attribués à l’Italie, tout soit de ma faute.

Essayons de garder un peu de sérénité avec un minimum d’objectivité et d’honnȇteté intellectuelle, en évitant de confondre et d’inverser les choses.

PEUR, IGNORANCE ET INCERTITUDE CORRODENT ET MINENT LE MORAL

J’adresse un salut à Mirco Conforto et à sa famille, que j’étends à toutes les personnes en deuil et dans la souffrance. Et lorsqu’ aux drames familiaux, à la dépression, à la perte de motivation et d’enthousiasme s’ajoute l’incertitude sur ce qui se passe réellement, cette mixture devient vraiment insoutenable.

L’ignorance, la peur et l’angoisse sont comme la soude caustique, elles corrodent et décharnent. J’ai bien à l’esprit toutes ces choses. Les questions qu’on me posent sont de caractère universel. Mes enfants me les font et aussi ma conscience. J’espère avoir donné une ultérieure réponse, la plus transparente, claire et détaillée possible, dans la ligne et dans la cohérence de celles fournies précédemment.

Valdo Vaccaro – Traduit par Nathalie de Nadai

Dégagement de responsabilité: Valdo Vaccaro n’est pas un médecin, mais un chercheur libre et un philosophe de la santé. Valdo Vaccaro n’effectue pas de visite et ne prescrit pas de remèdes. Les informations contenues dans ce site non pas le but de remplacer l’avis du médecin traitant.

Notes du traducteur:

* Paolo Barnard: journaliste et essayiste italien

* Roberto Burioni: médecin italien et divulgateur scientifique. Il a obtenu la notoriété sur les réseaux sociaux grâce à son intervention en faveur des vaccins 

This post is also available in Italian and English and German.

DISCLAIMER

Valdo Vaccaro è orgogliosamente NON-medico, ma igienista e libero ricercatore. Valdo Vaccaro non visita e non prescrive. Le informazioni presenti su questo sito hanno solo scopo informativo, non intendono e non devono sostituire il parere del medico curante.

Scritto da Redazione

Valdo Vaccaro, classe 1943, è ricercatore indipendente, divulgatore e filosofo della salute, orgogliosamente NON-medico. Da sempre ha fatto della dieta vegeto-crudista tendenziale, dell’amore per gli animali e la natura un modo di essere e uno stile di vita, in tutta autonomia e libertà. Valdo ha tenuto centinaia di conferenze in giro per l’Italia e nel mondo trattando vari temi tra cui salute, etica, attualità e altro ancora. Al momento, oltre all’attività sul blog, è direttore scientifico e docente della HSU – Health Science University, la prima scuola di Igienismo Naturale Italiana.

Iscriviti al blog tramite email

Inserisci il tuo indirizzo e-mail per iscriverti a questo blog, e ricevere via e-mail le notifiche di nuovi post.

Articoli Correlati

Commenti

0 Commenti

0 commenti

Lascia un commento